Le CERN, un accélérateur d’idées

Dec 01, 2017

CERN Alumnus: David Manset 
 
Emploi actuel: CEO, be-studys
David était au CERN de 2002  à  2005, comme associé scientifique.  

Au CERN, nous avons un slogan très efficace : « CERN, accélérateur de science ». Dès à présent, il nous faudrait rajouter une petite extension : « … et d’idées ». La proposition vient de David Manset, alumni du CERN, devenu entrepreneur prospère et, plus récemment, catalyseur de projets avec son laboratoire d’accélération d’idées, qu’il a créé sur le modèle du CERN.

 

« J’ai créé ma première société pendant la troisième année de mon doctorat au CERN » explique-t-il. Nous avions inventé un produit qui permet de rendre anonyme et non sensible l’information pour la partager de manière sécurisée à l’intérieur des réseaux de partenaires. » L’idée, née dans le cadre du projet européen Mammogrid qui visait à partager des images sensibles de différents cancers du sein dans le réseau hospitalier, fit son chemin dans le domaine de la recherche biomédicale avec, notamment, des collaborations avec l’hôpital Bambin Gesù à Rome et avec le projet Human Brain.

 

En 2016, la jeune société se fait racheter par une compagnie d’assurance maladie et ses procédures et protocoles d’anonymisation de données entrent alors dans le domaine des méga données.  « Déjà, à l’époque de mon doctorat au CERN, on avait compris que le domaine de la santé allait se numériser et que, par conséquent, les besoins en termes de stockage de données allaient s’accroitre très rapidement, explique David. « En 2002 au CERN on développait la grille informatique et on voulait démontrer qu’elle pouvait servir d’autres domaines que la physique des particules et, plus en particulier, celui de la santé. Pour moi le CERN a toujours fonctionné comme un accélérateur. Il nous a permis de prototyper rapidement les concepts que nous avions développés et de les faire tester par des experts ». 

Ce concept d’accélérateur d’idées transféré dans le monde des affaires est aujourd’hui à la base de la nouvelle société crée par David. « Nous avons créé une plateforme qui est complètement équipée de la technologie nécessaire pour permettre aux idées repérées sur le terrain de prendre vie et se développer. Et cela, en collaboration avec des universitaires, doctorants et professeurs » explique-t-il. « Sur la plateforme d’accélération, on réunit et confronte un besoin repéré sur le marché, des étudiants qui baignent dans les connaissances et technologies de pointe et un espace d’exploration conçu pour leur faciliter la tâche. » 

 

Et quand on dit « accélération », c’est bien le cas car les idées auront environ un mois pour se développer et pas plus que trois mois pour arriver à un premier prototype. « Pour chaque projet, que ce soit dans le domaine de la confiance numérique ou celui de la délocalisation et de l’externalisation des processus commerciaux, nous projetons de livrer le produit minimum viable à la chaîne de production très rapidement » confirme David.

 

Vous avez envie de faire accélérer vos projets dans l’accélérateur à idées de David ? Retrouvez d’abord la présentation et le discours enregistré au CERN le 3 novembre 2017 au lien : https://indico.cern.ch/event/672227/

Vous y trouverez aussi des conseils si vous réfléchissez aujourd’hui au lancement de votre propre start-up. David participera aux « CERN Alumni Premières collisions », la toute première réunion d’Alumni du CERN qui aura lieu les 2 et 3 février. Il est encore temps de s’y inscrire 

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.