Chefs-d’œuvre de moisissure cherchent acquéreurs

Apr 12, 2018

Vous avez peut-être chez vous des diapositives à l'ancienne, des images du XXe siècle de 24 x 36 mm encadrées par une bordure plastifiée, qui ont besoin d'un projecteur pour pouvoir être visionnées dans de bonnes conditions. Si c'est le cas, et si vous tenez à les conserver, pensez à vérifier leur état de temps en temps. Si les conditions de stockage ne sont pas appropriées, elles pourraient se dégrader. D'un autre côté, vous pourriez ainsi disposer d'un trésor d'art moisissant ! C'est exactement ce qui est arrivé lorsqu'on a découvert sur le site du CERN des dizaines de diapositives des années 1980, en très mauvais état.

Après 30 ans de lente dégradation, des moisissures (constituées de bactéries) avaient progressivement fait disparaître la gélatine (constituée de protéines) de la surface. Ces diapositives étaient pour la plupart des copies de négatifs datant de l'époque de la construction du LEP. Ainsi, alors que le CERN s'évertuait à découvrir de la matière à l'échelle de 10-18 cm, quelques micro-organismes s'employaient à digérer tranquillement le patrimoine photographique de l'Organisation.

Heureusement, cette dégradation n'a touché que quelques centaines de diapositives, sur les 120 000 photos en noir et blanc et les 300 000 photos en couleur que le CERN a préservées au fil des années. De plus, certaines des photos endommagées existaient en plusieurs exemplaires, si bien que l'image initiale n'est pas perdue.

Très probablement, les micro-organismes ont proliféré dans un milieu humide, et, par le transfert d'enzymes sur la surface de la diapositive, ont fragmenté la matière organique de la surface avant d'absorber les éléments nutritifs. Disposant, grâce à la pellicule photographique, de réserves alimentaires en abondance, ces micro-organismes étaient dans des conditions idéales pour envahir toute la collection.

Le résultat de ce processus est étonnant, et tout aussi imprévisible que les trajectoires des rayons cosmiques frappant la Terre ! Les couleurs et les formes des images originales ont été altérées de façon chaotique, alors que l'on peut encore distinguer certains éléments de la photographie originale. On observe ainsi une collision fascinante entre la physique, la chimie, la biologie et l'art.

Jusqu'à présent, 25 de ces photos ont été numérisées et imprimées ; elles font partie d'une banque d'images surnommée « la collection VolMeur » (d'après les noms des deux membres du personnel du CERN qui ont travaillé sur ces images dans le cadre du projet Mémoire numérique de l'Organisation).

Cette « collection » naissante vient d'être imprimée et exposée au CERN, et a suscité beaucoup d'intérêt : beaucoup de Cernois semblent prêts à acheter des moisissures pour les accrocher au mur ! Le projet Mémoire numérique de l'Organisation, travaillant en collaboration avec le club de photo du CERN, propose à la vente, à partir de 300 CHF pièce, un nombre limité de ces images exceptionnelles.

Chaque image sera tirée en 30 exemplaires par un laboratoire professionnel à Genève, en format 40 x 60 cm ou 60 x 80 cm. Le tirage se fera sur des feuilles d'aluminium Chromaluxe®, par un procédé appelé Subligraphie®, au moyen d'une presse spéciale qui porte les matériaux à une température de 200 degrés pour imprimer les encres dans le métal. Le résultat sera une photo durable et légère, qui ne craindra ni le feu, ni l'humidité, ni les rayures, ni les UV. Les moisissures ne risquent pas de s'attaquer à cette version-là des images !

Le produit de la vente servira au financement de la numérisation et de l'impression d'autres images similaires issues de la Collection VolMeur, ce qui permettra d'enrichir le stock d'images. Le CERN disposera ainsi d'une ressource exceptionnelle en vue de futures expositions.

La vente sera ouverte au public dans deux semaines, mais, avant cela, les membres du personnel et les retraités du CERN peuvent déjà passer des commandes.

 

Si vous souhaitez commander une image, vous pouvez écrire à volmeur@cern.ch ; vous pouvez également contacter l'équipe via le site web http://cern.ch/volmeur. La vente se fera selon le principe : premier arrivé, premier servi.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.