ALICE fête ses 25 ans. Joyeux anniversaire !

Apr 13, 2018

 

Les intervenants qui ont pris la parole pendant l'événement. De gauche à droite : Chris Fabjan, coordinateur technique d'ALICE de 2001 à 2007, Emanuele Quercigh, premier président du Comité de la collaboration, Jürgen Schukraft, porte-parole d'ALICE de 1992 à 2010, et Luciano Musa, chef du projet de système de trajectographie interne. [Crédit : Virginia Greco/ALICE]

 

 

La collaboration ALICE a fêté son 25e anniversaire le 21 mars. L'événement, qui a rassemblé un grand nombre de personnes, fut l'occasion de partager des anecdotes personnelles sur les premiers jours de l'expérience et de retracer les grandes étapes de son histoire.

Le 1er mars 1993, la toute nouvelle collaboration ALICE soumettait une lettre d'intention au Comité des expériences LHC du CERN, proposant de construire une expérience sur les ions lourds destinée à étudier la physique de la matière en interaction forte produite lors des collisions noyau-noyau. L'expérience était conçue de manière à pouvoir étudier en laboratoire les propriétés du plasma de quarks et de gluons, l'état primordial de la matière qui aurait existé juste après le Big Bang. C'est également dans cette lettre d'intention que fut utilisé pour la première fois dans un document officiel l'acronyme ALICE (A Large Ion Collider Experiment).

Au cours des 25 années qui ont suivi, des efforts importants ont été déployés au sein de la collaboration pour imaginer, concevoir, construire et faire fonctionner l'expérience. Ce travail a été récompensé par des avancées sans précédent s'agissant de la mesure des propriétés physiques du plasma de quarks et de gluons et par la découverte de nouveaux phénomènes, avec notamment l'observation d'un tout nouveau régime de formation des hadrons charmés cachés et ouverts ou encore la détection des effets collectifs et de l'augmentation de l'étrangeté dans les petits systèmes de collision.

Federico Antinori, porte-parole de la collaboration, a ouvert la cérémonie, puis quatre intervenants, Emanuele Quercigh, Jürgen Schukraft, Chris Fabjan et Luciano Musa, ont évoqué respectivement la conception, les premiers jours et la constructions de l'expérience ALICE, ainsi que les projets prévus pour l'avenir. En octobre 1990, lors de l'atelier d'Aix-La-Chapelle, il avait été question des collisions noyau-noyau et d'un possible programme de physique des ions lourds auprès du futur Grand collisionneur de hadrons. Quelques mois plus tard, une soixantaine de physiciens se réunissaient au CERN pour lancer d'importants travaux de recherche expérimentale en vue d'un détecteur d'ions lourds capable de mesurer des collisions d'ions lourds ultra-relativistes aux énergies du LHC. La collaboration HIPC (Heavy Ion Proto Collaboration) était créée. Elle deviendra plus tard la collaboration ALICE.

En mars 1992, lors de la réunion d'Évian (« Towards the LHC Experimental Programme » « Vers le programme d’expérimentation au LHC »), les scientifiques présentaient une manifestation d'intérêt. La lettre d'intention suivit en 1993, et la proposition technique fut présentée en 1995. Le dévouement dont ont fait preuve les membres de la collaboration internationale pour construire et installer le détecteur est aujourd'hui encore un élément moteur de la collaboration ALICE, qui, non seulement récolte le fruit des travaux menés ces dernières années, mais jette aussi les bases requises pour de nouvelles mesures d'importance, grâce aux travaux d'amélioration et aux projets à long terme.

Après ces présentations, place aux célébrations avec, entre autres, des projections de photos historiques des membres de la collaboration et du détecteur. Parmi les participants, des membres de la collaboration et des invités, qui, avec maintes anecdotes, se sont remémorés l'histoire de l'expérience, et ont porté un toast à la poursuite fructueuse des activités.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.