Dernières nouvelles du LHC : derniers tours pour les protons

Nov 02, 2018

Les Dernières nouvelles du LHC précédentes mentionnaient que le calendrier comportait un créneau de sept jours, sur la semaine 41, ménagé pour une exploitation spéciale « faible énergie et bêta élevé », et qu'une décision finale à ce sujet serait prise après la réalisation d'un test, le 2 octobre.

Les résultats de ce test ont été analysés par les expériences ATLAS-ALFA et TOTEM et, après consultation des équipes chargées de la machine à propos de la stratégie à adopter pour l'exploitation, il a finalement été décidé de mener cette campagne mais de décaler son début au jeudi 11 octobre et de limiter sa durée à six jours ; il nous restera donc encore une semaine de production de luminosité avant le 23 octobre, date de la fin de l'exploitation avec protons.

La préparation des paramètres requis pour la machine a été très efficace, et la disponibilité de la machine pendant cette exploitation spéciale a été plus élevée que prévu. L'exploitation spéciale pour la physique s'est par conséquent achevée plus tôt que prévu, le dimanche soir, avec plus d'un million d'événements par expérience, ce qui a permis que la production de luminosité reprenne deux jours plus tôt qu’attendu. Malheureusement, pendant le week-end, un filtre du système cryogénique situé au point 8 a commencé à s’encrasser, ce qui a réduit la capacité de refroidissement, qui s'est retrouvée au-dessous du niveau nécessaire pour la production de luminosité élevée. Il a été décidé lundi de consacrer un peu de temps à la résolution de ce problème. L'exploitation avec faisceaux n'a donc repris que mardi matin tôt, ce qui a néanmoins laissé un jour de plus qu’initialement prévu pour la production de luminosité.

Pendant l'atelier sur la performance du LHC, qui s'était déroulé au mois de janvier à Chamonix, il avait été promis que si la luminosité produite atteignait l'objectif de 60 fb-1 à la fois pour ATLAS et pour CMS, des jours supplémentaires de développement de la machine seraient alloués, à la fin de la campagne, pour traiter la longue liste de sujets devant être étudiés avant le LS2.

graph
Les valeurs de la luminosité intégrée en 2018. À gauche pour ATLAS et pour CMS, au milieu pour LHCb, et à droite pour ALICE.

La semaine passée, juste avant le début de l'exploitation spéciale pour la physique, cet objectif a été atteint. Quatre jours supplémentaires de développement de la machine ont par conséquent été ajoutés au calendrier final, ce qui a porté à sept le nombre total de jours du quatrième bloc de développement de la machine. Cela a donné du travail supplémentaire à l'équipe qui coordonne le développement de la machine ainsi qu'à celle chargée des injecteurs, qui, en plus de réaliser les derniers ajustements pour la production des faisceaux d'ions plomb, doit à présent également préparer et ajuster les configurations de faisceaux supplémentaires nécessaires pour les activités de développement de la machine pour le LHC. Cette augmentation de la charge de travail survient pendant une période déjà chargée, durant laquelle tout le monde veut profiter des derniers protons avant le LS2.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.