Cinquième École CERN-UNESCO sur les bibliothèques numériques

Nov 13, 2018

Avec de nombreux projets éducatifs mis en œuvre dans des pays en développement, l'engagement du CERN pour la formation et la collaboration internationale au-delà de la recherche en physique est en plein essor. L'École CERN-UNESCO sur les bibliothèques numériques, qui a eu lieu du 8 au 12 octobre 2018 à Nairobi (Kenya), en est un exemple récent. Visant à améliorer l'accès à l'information pour les chercheurs africains et à promouvoir leurs travaux dans le reste du monde, l'École contribue grandement à l'action de diffusion des connaissances à l'échelle l'internationale engagée par le CERN.

 

Après le Rwanda, le Maroc, le Sénégal et le Ghana, le Kenya était le cinquième pays à accueillir l'École sur les bibliothèques numériques. Environ 35 documentalistes et responsables de systèmes de gestion de bibliothèque venant du Kenya, du Cameroun, de Somalie, de Tanzanie, d'Ouganda, de Zambie et du Zimbabwe se sont réunis à l'Université de Nairobi pour acquérir de nouvelles compétences dans le domaine des systèmes de bibliothèque numérique et en apprendre plus sur les technologies favorisant la diffusion de publications universitaires au sein des bibliothèques. Mêlant théorie, exercices pratiques et participation active, cette formation a fait intervenir des contributeurs venant du Service d'information scientifique et du Département des technologies de l’information du CERN, de la Bibliothèque nationale de l'Ouganda, de TIND, d'Elsevier et d'EIFL.

 

Le programme portait sur le libre accès aux connaissances, et ses principaux objectifs était de favoriser l'accès des bibliothèques à une documentation plus complète et de garantir que leur dépôt soit bien pourvu en publications universitaires locales. Les participants ont découvert différentes méthodes de gestion de la plateforme de dépôt numérique « open source » Invenio, qui a été créée au CERN. Ils ont également pu participer à des séances complémentaires de travaux pratiques, l'une avec le service Zenodo et l'autre avec Open Access Africa (OAA). OAA a été déployée et lancée à l'occasion de cet atelier par TIND, entreprise dérivée du CERN, qui proposera un accès à cette plateforme à titre gratuit pendant une période de deux ans. Six bibliothèques ont déjà proposé de la tester avec des données réelles.

 

En plus d'acquérir de nouvelles connaissances qu'ils pourront appliquer dans leur organisme d'origine, les participants ont partagé avec enthousiasme leur savoir-faire les uns avec les autres, le réseautage étant l'un des principaux atouts de l'école. « Nous allons parler du CERN à nos collègues, dans notre pays et dans la région centrafricaine, pour qu'ils puissent bénéficier à leur tour de ce programme enrichissant dans le futur », ont indiqué Atabeh Uta-Rein et Tangmo Norbert, deux participants venus du Cameroun.

 

Afin de parfaire leurs compétences, six participants se rendront au CERN en juin 2019 pour rencontrer des experts et recevoir une formation plus approfondie.                                                                                                       

L'école CERN-UNESCO sur les bibliothèques numériques est un projet d'éducation et de communication grand public de la Fondation CERN & Société. L'édition 2018 tenue au Kenya a été rendue possible grâce au don généreux de Margarita Louis-Dreyfus.

 

Pour en savoir plus sur les activités de la Fondation CERN & Société et sur la manière d'y contribuer, consultez le site web correspondant.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.