Nouvelles du LS2 : la zone Est version 2.0

Mar 26, 2019

Lancé en 2018, l’énorme chantier de rénovation de la zone d’expérimentation Est du Synchrotron à protons (PS) va se poursuivre pendant tout le LS2. Plusieurs années sont en effet nécessaires pour transformer l’une des installations les plus anciennes du CERN en une zone d’expérimentation moderne à la pointe de la technologie.

Les travaux de génie civil, qui concernent principalement la restauration de l’enveloppe et du toit du bâtiment 157 (ladite zone Est), devraient s’achever dans quelques mois. La performance énergétique du hall se verra ainsi grandement améliorée, ce qui a permis au département SMB et au projet d’obtenir une importante subvention de l’Office cantonal de l’énergie de Genève (OCEN).

Mais à l’intérieur de l’édifice, la métamorphose ne fait que commencer. Pas moins de 250 mètres de lignes de faisceaux alimentant les expériences CLOUD, CHARM et IRRAD et les zones d’expérimentation doivent être rénovées. « Tous les convertisseurs de puissance, dont la technologie date des années 1950, seront remplacés. Développés au CERN, les nouveaux convertisseurs alimentent les aimants de manière cyclique, avec un système de récupération d’énergie entre chaque cycle. La consommation électrique devrait ainsi être ramenée de 11 GWh/an à environ 0,6 GWh/an », explique Sébastien Evrard, chef de projet pour la rénovation de la zone d’expérimentation Est du PS. « Quant aux aimants, la moitié sera rénovée et l’autre moitié est en cours de fabrication dans plusieurs pays européens. » Quelque 64 convertisseurs de puissance et 60 aimants seront ainsi changés.

Les lignes de faisceau seront mises en place suivant une nouvelle configuration, avec une optique flexible, et de nouveaux moniteurs de contrôle de profil des faisceaux seront installés afin de réaliser des mesures sur les faisceaux secondaires avec une très grande précision. Ces détecteurs à fibres scintillantes ont été mis au point au CERN par le groupe Instrumentation de faisceau pour remplacer les chambres à délai, moins performantes, habituellement utilisées par le passé.

La rénovation des lignes de faisceau débutera en août par l’installation de la nouvelle ligne d’extraction en provenance du PS. D’ici là, le démantèlement de la zone d’expérimentation sera terminé : plus de 250 km de câbles sont encore à extraire (50 km l’ont déjà été) ainsi que 2 000 tonnes de blocs de blindage (sur les 5 000 tonnes que compte la zone Est).

Piloté par le groupe EN/EA, ce projet implique de nombreux autres groupes du CERN dans les départements EN, BE, TE, SMB, EP, HSE, IT, IPT et FAP, ainsi que des instituts externes, notamment l’Université de Patras (Grèce), l’Institut unifié de recherches nucléaires (JINR, Russie) et la Commission pakistanaise de l'énergie atomique (PAEC). « Un grand merci à toutes les équipes pour leur engagement exemplaire ! », conclut Sébastien Evrard.

La remise en service de la zone Est devrait avoir lieu fin 2020, pour une reprise de la physique prévue au printemps 2021. Cette zone d’expérimentation historique a servi la physique pendant plus de 50 ans, grâce à ces travaux de modernisation, elle pourra le faire pendant encore de nombreuses années.

_________

Pour plus d’information, lisez cet article paru en juin 2018.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.