Nouveau protocole de coopération CERN-ESA

Jul 31, 2019

Un nouvel accord de coopération entre le CERN et l’ESA, signé le 11 juillet 2019, est consacré aux questions liées au fonctionnement des systèmes dans des environnements soumis à de forts rayonnements, présents autant dans les installations de physique des particules que dans l’espace. Cet accord concerne les environnements exposés aux rayonnements, ainsi que les technologies et installations adaptées, susceptibles de donner lieu à des applications autant dans l’espace que dans les expériences de physique des particules et dans les accélérateurs.

Ce premier protocole d’application de la coopération bilatérale CERN-ESA concerne un large éventail d’aspects : des activités d’ordre général, telles que la coordination, le financement et l’échange de personnel, ou bien, de façon plus spécifique, une liste des installations d’irradiation destinées à des activités de R&D conjointes. Le protocole affirme également la volonté du CERN et de l’ESA d’apporter un appui pour des travaux de thèse portant sur des sujets relatifs aux rayonnements présentant un intérêt commun pour les deux organisations.

Protocol Office,technology,engineering,Quality,ESTEC,ESA

Franco Ongaro, directeur de la technologie, de l’ingénierie et de la qualité et chef de l’ESTEC à l’Agence spatiale européenne (à gauche) et Eckhard Elsen, directeur de la recherche et de l’informatique du CERN (Image : Julien Ordan/CERN)


L’accord mentionne sept projets prioritaires : les essais sur les électrons à haute énergie, les essais sur les ions lourds à forte pénétration, l’évaluation des modules et des composants EEE disponibles sur le marché, les démonstrations de technologies en orbite, les composants et les modules résistants et tolérants aux rayonnements, les détecteurs de rayonnements, les systèmes de surveillance et les dosimètres, ainsi que les outils de simulation des effets des rayonnements.

Dans certains cas, des résultats préliminaires importants ont déjà été obtenus : dans le cadre de la mission JUICE, des essais sur des électrons à haute énergie ont été réalisés dans l’installation CLEAR/VESPER, afin de simuler l’environnement de Jupiter. Des composants complexes ont également été testés à l’aide d’ions xénon et plomb dans la zone Nord du SPS au CERN, dans le but de réaliser une analyse approfondie des effets des rayons cosmiques galactiques. Ces activités se poursuivront et les projets définis plus récemment seront menés sous la supervision du Comité CERN-ESA sur les questions liées aux rayonnements.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.