Le CERN publie son premier rapport public sur l’environnement

Sep 09, 2020

Le CERN publie ce jour son premier rapport public sur l’environnement. Présenté au Conseil du CERN à sa réunion de juin, le rapport, qui porte sur les années 2017 et 2018, a été établi conformément aux normes GRI (Global Reporting Initiative) pour l'établissement de rapports sur la durabilité. Il décrit l'état actuel de l'empreinte environnementale du CERN, ainsi que ses objectifs pour les années à venir.

« Le CERN s’efforce d’être un exemple en matière de recherche respectueuse de l’environnement », explique Fabiola Gianotti, directrice générale du Laboratoire. « Ce rapport souligne notre engagement fort en faveur de la protection de l'environnement, tant pour réduire notre impact au minimum que pour utiliser les technologies du CERN pour protéger l'environnement. »

Le CERN a mis en place un cadre solide pour la protection de l'environnement, au cœur duquel se trouve le Comité directeur pour la protection de l'environnement du CERN (CEPS), constitué de représentants de tous les secteurs du Laboratoire. Le CEPS a pour mandat d'identifier les questions environnementales, de définir les priorités, de proposer des programmes d’action, et d'assurer le suivi de leur mise en œuvre. C’est ainsi que la Direction a accepté, et financé, l'objectif de réduire les émissions directes de gaz à effet de serre du CERN de 28 % d’ici à fin 2024. Parmi les actions prises pour y parvenir, le CERN développe depuis plusieurs années déjà des systèmes de refroidissement respectueux de l'environnement, qui pourraient être utilisés dans d'autres domaines.

Outre son souci de gérer de façon responsable son empreinte écologique, le CERN souhaite également avoir un impact positif sur les questions environnementales par les technologies qu'il développe. Le rapport mentionne certaines des innovations nées au CERN qui font l’objet d’adaptations à des fins de protection de l'environnement.

« Nous voulons faire partie de la solution », explique Frédérick Bordry, directeur des accélérateurs et de la technologie au CERN, « en contribuant à l’adoption de bonnes pratiques et en cherchant les solutions de demain. Plusieurs de nos technologies possèdent un potentiel considérable dans plusieurs domaines, y compris l'environnement. Par exemple, nous mettons en place des systèmes de récupération d'énergie au Grand collisionneur de hadrons (LHC), et sommes les premiers à utiliser à grande échelle la supraconductivité, qui pourrait améliorer l'efficacité des réseaux de distribution d'électricité. »

Depuis de nombreuses années, le CERN rend compte chaque trimestre aux autorités concernées des États hôtes des résultats de son programme de surveillance de l'environnement. « Le CERN travaille en étroite collaboration avec les autorités des États hôtes en ce qui concerne la protection de l'environnement », souligne Doris Forkel-Wirth, chef de l’unité Santé et sécurité au travail et protection de l’environnement. « Avec ce nouveau rapport, nous renforçons notre transparence et notre responsabilité. »

Ce nouveau rapport s'appuie sur une analyse approfondie des échanges qui ont eu lieu avec les principales parties prenantes internes et externes, conformément au processus de matérialité requis par les normes GRI. Le processus de matérialité consiste à identifier les domaines considérés comme cruciaux tant pour l'Organisation que pour les principales parties prenantes. Les domaines d'action en matière d'environnement détaillés dans le rapport ont été retenus à la suite de ce processus ; ils comprennent des sujets couverts par les normes GRI, ainsi que des sujets spécifiques jugés importants pour le CERN et ses parties prenantes.

Le CERN publiera un rapport sur l'environnement tous les deux ans. Le prochain portera sur la période 2019-2020 et sera publié au deuxième semestre 2021.

_____

Plus d'information :

Liens vers le rapport sur l’environnement en anglais : hse.cern/environment-report-2017-2018 et en français : hse.cern/fr/rapport-environnement-2017-2018
 
Photos de l'une des 146 stations de surveillance de l’environnement dernier cri du CERN : cds.cern.ch/record/2013184#3


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.