Le CERN et le Centre hospitalier universitaire vaudois collaborent en vue de la création d'une installation pionnière de radiothérapie anticancéreuse

Genève et Lausanne. Le CERN et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), en Suisse, collaborent à la conception d’une installation de radiothérapie innovante pour le traitement du cancer. Cet appareil tirera profit du savoir-faire unique du CERN en matière d'accélérateur, appliqué à une technique, baptisée radiothérapie FLASH, fondée sur la production d'électrons de haute énergie pour traiter les tumeurs. Il permettra un traitement de pointe contre le cancer, très ciblé et capable d'atteindre en profondeur l’organisme du patient avec moins d'effets secondaires. La première phase de l'étude s'achève ce mois.

En radiothérapie, l'effet FLASH se produit au moment où une forte dose de rayonnement est administrée presque instantanément – en l’espace de quelques millisecondes au lieu de plusieurs minutes. Dans ce cas, le tissu tumoral est détérioré de la même manière qu'avec la radiothérapie conventionnelle, alors que le tissu sain semble moins affecté, ce qui devrait en conséquence diminuer les effets secondaires.

Cet avantage de la thérapie FLASH a été découvert par le CHUV, pionnier dans ce domaine : « En 2018, le CHUV a démontré la disparition complète de la tumeur dans un cancer de la peau superficiel multirésistant avec pratiquement aucun effet secondaire. Cette première sur l'homme a accéléré la traduction clinique de la thérapie FLASH », explique le professeur Bourhis, chef du service de radio-oncologie du CHUV.

Le CERN et le CHUV, copropriétaires de la technologie, visent à conclure un partenariat de collaboration afin que l’étude de conception puisse se traduire en plans de construction pour la nouvelle installation FLASH.

La radiothérapie FLASH présente un autre avantage potentiel : elle permet d'administrer la dose de rayonnement nécessaire sur le plan thérapeutique en quelques séances de moins d'une seconde chacune, au lieu des multiples séances de plusieurs minutes requises par la thérapie conventionnelle.

Le principal défi consistait à obtenir des électrons de haute énergie à l'aide d'accélérateurs linéaires compacts, un défi désormais relevé grâce à la collaboration entre le CERN et le CHUV. La solution est venue de la conception d'un dispositif unique en son genre s’appuyant sur la technologie du CLIC (Collisionneur linéaire compact), au moyen duquel des électrons seront accélérés pour traiter des tumeurs jusqu'à 15 à 20 cm de profondeur.

« Grâce à la technologie de l'accélérateur linéaire d'électrons à haute performance CLIC, nous avons conçu un dispositif capable de traiter des tumeurs larges et profondes sur les durées très courtes requises pour la thérapie FLASH », explique Walter Wuensch, chef de projet au CERN.

La nouvelle installation sera suffisamment compacte pour être installée dans les hôpitaux existants.

« La physique des particules se situe à l'interface entre la science fondamentale et les grandes percées technologiques. La collaboration entre le CERN et le CHUV démontre une fois de plus que les technologies, les installations uniques et l'expertise du CERN peuvent bénéficier à la société tout entière, bien au-delà de leur utilisation dans le cadre de notre recherche fondamentale », déclare Frédérick Bordry, directeur des accélérateurs et de la technologie et président du comité directeur des applications médicales du CERN.

« Le CHUV se concentre sur l'excellence clinique et les soins axés sur le patient. Ces valeurs, ajoutées aux possibilités uniques de développement et d'innovation offertes par la région, nous permettent de réaliser de grandes avancées. Nous sommes particulièrement fiers de notre collaboration avec le CERN et nous croyons fermement au progrès de la radiothérapie FLASH dans le cadre clinique », commente le professeur Philippe Eckert, directeur général du CHUV.

_____

Informations complémentaires :

  • Photo : https://cds.cern.ch/record/ 2728727#13
  • Infographie : https://cds.cern.ch/record/ 2730388
  • Groupe Transfert de connaissances du CERN: https://kt.cern/
  • Le 15 septembre 2020 à 15h, le CERN et le CHUV organisent une session questions/réponses avec les média. Les personnes intéressées doivent s’inscrire en envoyant leur nom complet et celui de leur média à l'adresse press@cern.chavant le mardi 15 septembre 12 heures CEST.
  • Le 16 septembre 2020, de 18h à 19h30, le CHUV organise une conférence publique sur la radiothérapie, au cours de laquelle Walter Wuensch, chercheur principal au département Faisceaux du CERN, présentera la collaboration établie entre le CERN et le CHUV. ( « Physicians and physicists : A CHUV CERN collaboration for a FLASH radiation facility »). L’inscription est obligatoire pour tous les participants. L’événement sera également diffusé sur YouTube.

Other news