Temps forts de la conférence ATTRACT, placée sous le signe de la « deep tech »

Sep 29, 2020

La conférence ATTRACT, qui a eu lieu en ligne les 22 et 23 septembre 2020, a rassemblé plus de 800 chercheurs, investisseurs, entrepreneurs et décideurs européens du domaine de l'innovation, autour de débats sur les technologies de pointe ayant le plus de chances de révolutionner le monde de demain. Le projet ATTRACT, coordonné par le CERN et financé par l'Union européenne, regroupe 170 projets liés à l’industrie technologique de pointe (« deep tech »), dans 15 domaines, allant de la physique fondamentale aux sciences de la vie, en passant par l'environnement et la sécurité. Le CERN a contribué à cet effort conjoint en coordonnant 19 des projets financés, ou en y participant lui-même.

Ces technologies embryonnaires, non seulement profitent à la recherche future en physique des particules, mais offrent également des applications prometteuses dans des domaines tels que l'imagerie, le traitement du cancer, l'optique des particules, la fabrication de capteurs, la transmission de données en continu et le stockage de données, la détection des incendies, la communication à haut débit et les systèmes de refroidissement, sans oublier l’application du poisson-robot cryogénique, utilisé pour des inspections visuelles.

« Nous suivons de près un certain nombre de ces travaux passionnants ici, au CERN, en particulier ceux qui sont susceptibles de présenter un intérêt pour la société », souligne Manuela Cirilli, chef adjoint du groupe Transfert de connaissances (KT) du CERN. Avec plusieurs de ses collègues du groupe KT, elle a participé activement à la conférence et elle a été impressionnée par le site web interactif Marketplace, un « trésor caché » d'idées et de nouveaux partenaires potentiels.

Au programme de la conférence figuraient des tables rondes et des présentations sur des sujets variés, allant des nouveaux paradigmes de la science aux différents enjeux de la deep tech en Europe (financement, évolution et impact sociétal). De jeunes innovateurs ont également présenté de nouvelles idées découlant de projets ATTRACT particuliers.

« Le projet ATTRACT a été réellement révolutionnaire, a déclaré dans son discours d'ouverture Jean-Eric Paquet, directeur général de la Recherche et de l'Innovation à la Commission européenne. C'est la première fois que la science et l’innovation sont mises en lien d'une manière aussi ouverte en Europe. »

« Durant cette décennie, nous passons progressivement de technologies cloisonnées, dans des domaines comme la physique et la biologie, à des systèmes interdépendants et interdisciplinaires. Le travail réalisé à ATTRACT est si important », a ajouté Amy Webb, professeure de prospective stratégique à la New York University Stern School of Business.

En conclusion, Michael Krisch, de l'ESRF, et Sergio Bertolucci, de l'Université de Bologne, ont rappelé au public qu'ATTRACT espère maintenant passer à sa prochaine phase de développement, grâce au soutien qui sera apporté aux ensembles de projets sélectionnés. Cette seconde phase doit débuter l'année prochaine, dans l'attente du financement de la Commission européenne.

« Malgré les effets inattendus de la situation liée au COVID-19, nous avons été en mesure de présenter en ligne toutes les activités initialement prévues à Bruxelles, a expliqué Romain Muller, du Bureau des projets UE du CERN, qui a organisé et accueilli la conférence. À en croire les discussions passionnées qui ont animé les différents médias, il semble que nous ayons vraiment pu amorcer la révolution de la deep tech en Europe. »

____

Pour des informations supplémentaires, et pour visionner les enregistrements vidéos, consultez le site web de la conférence ATTRACT.


Other news