Un grand bravo aux projets du CERN financés par l'Union européenne

Participer à des projets cofinancés par la Commission européenne, dans le cadre de programmes tels que Horizon 2020 (H2020), est un moyen pour le CERN de collaborer avec le monde universitaire et l'industrie.

Ce mois-ci, les cinq propositions de projets coordonnés par le CERN qui ont été soumises dans le cadre des appels à proposition de projets du programme H2020 Infrastructure de recherche ont toutes été approuvées pour un financement. Une première pour l'Organisation.

« Ces résultats illustrent le taux de réussite exceptionnel du CERN dans les projets d'infrastructure de recherche, déclare Svet Stavrev, chef de la section Gestion des projets de l'UE et soutien opérationnel au CERN.

Depuis son lancement, le programme Horizon 2020 apporte un soutien précieux aux principaux projets, études et initiatives de R&D sur les accélérateurs et les détecteurs au sein de la communauté de la physique des particules ».

Ces projets portent sur les futurs accélérateurs (I.FAST) et détecteurs (AIDAinnova), les installations de test de radiorésistance (RADNEXT), les isotopes médicaux (PRISMAP) et la future génération de technologies de détection et d'imagerie (ATTRACT Phase 2).

Le projet I.FAST (Innovation Fostering in Accelerator Science and Technology - encourager l'innovation dans la science et la technologie des accélérateurs) s'attaque aux défis auxquels seront confrontés les futurs accélérateurs. Avec 49 partenaires, dont 17 entreprises industrielles, le projet contribuera au développement de technologies de pointe communes à plusieurs plateformes d’accélérateurs.

AIDAinnova (Advancement and Innovation for Detectors at Accelerators - développement et innovation des détecteurs auprès d’accélérateurs) réunira neuf entreprises industrielles, trois organisations de recherche et de technologie et 34 institutions universitaires situées dans 15 pays différents, qui collaboreront à des projets communs de détecteurs, conformément à la stratégie européenne mise à jour.

RADNEXT (RADiation facility Network for the EXploration of effects for indusTry and research - Réseau d’installations de rayonnement en vue de l’analyse des effets pour l’industrie et la recherche) proposera un réseau d'installations d'irradiation visant à évaluer la microélectronique de pointe pour des applications telles que l'aérospatiale, l'automobile, l'internet des objets, le démantèlement des installations nucléaires et la médecine.

PRISMAP (The European medical isotope programme - le programme européen sur les isotopes médicaux) rassemblera les principales sources européennes de neutrons intenses, les installations de séparation des masses des isotopes, les accélérateurs et les cyclotrons de haute puissance et les principaux instituts et hôpitaux de recherche biomédicale. Ensemble, ils constitueront une source durable de nouveaux radionucléides de grande pureté afin de faire avancer la recherche en phase initiale sur les produits radiopharmaceutiques, les médicaments à action élective contre le cancer, le théragnostic et la médecine personnalisée en Europe.

ATTRACT Phase 2 réunit les organisations de recherche fondamentale et les communautés industrielles européennes afin de mettre au point la prochaine génération de technologies de détection et d'imagerie. S'appuyant sur le succès de la phase 1 - qui a vu le financement de 170 idées de pointe - la phase 2 financera les concepts technologiques les plus prometteurs pour des applications scientifiques, industrielles et sociétales. Elle intensifiera également son soutien aux jeunes innovateurs, en offrant à 400 d'entre eux la possibilité de réaliser des prototypes de leurs solutions.

Ces cinq projets font partie des sept qui ont été sélectionnés dans le cadre des derniers appels à proposition de projets d'infrastructure de recherche du programme Horizon 2020. Le CERN participera aux deux autres projets, HITRIplus (ion therapy research - recherche en thérapie ionique) et BICIKL (biodiversity knowledge library - bibliothèque de connaissances sur la biodiversité), renforçant ainsi les activités de l'Organisation dans divers domaines d'application. À ce jour, le CERN a participé, et participe encore pour certains, à 93 projets Horizon 2020, parmi lesquels 32 étaient ou sont coordonnés par le CERN. Pour en savoir plus, visitez le site web du Bureau des projets UE du CERN.

Other news