Les clés du SPS sont remises au groupe Opérations

Il y a pratiquement deux ans, tous les équipements du SPS étaient mis hors tension et la responsabilité de la machine était transférée du groupe Opérations (OP), du département Faisceaux (BE), au groupe Coordination et ingénierie de l'accélérateur (ACE), du département Ingénierie (EN).

Même si, durant le deuxième long arrêt (LS2), le SPS n'accélérait pas de particules, le tunnel bourdonnait d’activité. Les équipes ont démonté de nombreux éléments pour les changer ou les consolider dans le but d'accroître la performance et la fiabilité de la machine.

Le 4 décembre 2020, exactement à la date prévue, les membres du groupe EN-ACE ont achevé leur mission, à savoir coordonner, en étroite collaboration avec tous les groupes chargés des équipements et des services, les activités du LS2, et ont remis les clés du SPS rénové au groupe BE-OP, marquant ainsi le début de la période de mise en service du matériel. Au cours de ces neuf semaines, les équipes chargées des opérations travailleront aux côtés des spécialistes des équipements pour veiller à ce que chaque équipement et le logiciel correspondant fonctionnent conformément aux spécifications. Il s'ensuivra une période de vérification à froid de six semaines, où la machine fonctionnera comme si des faisceaux étaient produits, mais sans particules, le but étant de vérifier que tout fonctionne dans une harmonie parfaite, à l'instar d'un orchestre bien accordé.

Le 12 avril 2021, le SPS devra être prêt à recevoir les premiers faisceaux du PS en vue de la mise en service de tous les faisceaux destinés à la physique. Les expérimentateurs de la zone Nord du SPS pourront alors reprendre la collecte des données de physique dès le 12 juillet 2021.

Other news