L’Australie reçoit sa première installation de test en bande X

Le 16 septembre 2020, un conteneur rempli de palettes, de caisses et de baies électroniques a quitté le site de Meyrin du CERN pour être transporté par mer jusqu’à l’autre bout du monde. Deux mois plus tard, le 17 novembre à 15 h 12 heure locale, précisément, le navire accoste au port de Melbourne, d’où le conteneur et son contenu, après des formalités douanières en début d’année, sont acheminés vers leur destination finale : l’Université de Melbourne.

À l’intérieur de ce conteneur se trouvaient les éléments de la première installation de test radiofréquence en bande X de l’hémisphère sud ; la bande X fait référence à la fréquence ultra-haute à laquelle l’installation fonctionne. Le dispositif, qui est une partie de l’installation de test du CERN connue sous le nom de XBOX-3, sera bientôt intégré dans le « X-Lab » de l’Université de Melbourne. Il a été expédié en Australie suite à un accord conclu en 2010 entre le CERN et l’ACAS (Australian Collaboration for Accelerator Science).

L’installation XBOX-3 et ses deux prédécesseurs ont été conçus au CERN dans le cadre de l’étude sur le Collisionneur linéaire compact (CLIC), qui prévoit la construction d’un collisionneur linéaire électron-positon avec une énergie de collision de 380 GeV. Ces installations de test ont été construites pour développer la technologie permettant d’accélérer les particules à une vitesse élevée sur une distance relativement courte. Les accélérateurs de ce type sont décrits comme ayant un gradient d’accélération élevé. En plus de contribuer au développement de la prochaine génération d’accélérateurs de particules, la technologie de l’accélération à gradient élevé sert également pour des applications médicales, telles que la radiothérapie, et dans des sources de lumière synchrotron.

En 2015, le CERN a décidé qu’une partie de la XBOX-3 serait envoyée en Australie pour prêter main-forte à sa communauté naissante des accélérateurs. « Le fait de disposer de la seule installation en bande X de ce côté de l’équateur est un coup de pouce extraordinaire pour la communauté croissante de la physique des accélérateurs en Australie. Cela nous permettra de former des experts, de mener des travaux de recherche novateurs et d’offrir de formidables possibilités de collaboration avec l’industrie fondées sur les nombreuses applications des accélérateurs, explique Suzie Sheehy, qui dirige le groupe de physique des accélérateurs de l’Université de Melbourne. L’équipe X-Lab de Melbourne, composée de chercheurs expérimentés, de doctorants et de personnel d’appui, se félicite que le CERN contribue ainsi à son projet. »

La XBOX-3, qui sera renommée MelBox pour rendre compte de sa nouvelle affectation, sera mise en service sous son nouveau nom cette année.


Voir plus de photos sur CDS :

Other news