La première des nouvelles petites roues d’ATLAS est presque prête

Ces détecteurs emblématiques sont un élément critique de l’amélioration de l'expérience ATLAS, rendue nécessaire par la mise en service dans les années à venir du LHC à haute luminosité (HL-LHC), qui permettra de multiplier par dix la luminosité du collisionneur LHC. On obtiendra ainsi davantage de collisions, ce qui permettra aux équipes d'ATLAS de sonder des phénomènes de physique encore plus rares.

Pour préparer le détecteur à cette luminosité accrue, une opération massive de mise à niveau de l’expérience ATLAS est en cours. Le premier grand système concerné est le spectromètre à muons : de nouvelles « petites roues » seront installées à chaque extrémité de l'expérience pendant l’été et l’automne 2021. Elles intègrent des éléments innovants tels que chambres sTGC (chambres à petites bandes et à intervalles fins) et détecteurs Micromegas. Grâce à ces nouvelles technologies, il sera possible de fixer des critères de sélection beaucoup plus stricts pour les muons et de mieux faire face à des niveaux importants de bruit de fond et d’empilement – deux éléments importants pour le LHC à haute luminosité.

Ces nouvelles petites roues ont été construites dans des instituts de différentes régions du monde avant d’être montées sur leur support au CERN, sur une période de plusieurs années. Avec l'installation de la dernière tranche, la première nouvelle petite roue est maintenant complète : il ne reste plus qu'à procéder aux derniers tests et à la mise en service.

Vous pourrez visionner en direct l'installation de ce « petit » mastodonte, qui sera diffusée sur les chaînes du CERN et d'ATLAS cet été.

Pour en savoir plus et voir les photos, rendez-vous sur le site d’ATLAS.

Other news