Le 21 juin, jour de la pose de la première pierre du Portail de la science, a été l'occasion de présenter les grandes avancées faites pour le nouveau centre d’éducation scientifique du CERN. Les personnes qui ont pris la parole ce jour-là, notamment la Présidente du Conseil, qui s'est exprimée depuis le Centre Pompidou à Paris, ont mis en avant les valeurs incarnées par le CERN en tant que centre d'excellence scientifique diversifié et inclusif, et le rôle que jouera le Portail de la science pour diffuser ces valeurs, lorsqu’il ouvrira ses portes, en 2023.

Cette première pierre n'est pas la seule fondation à avoir été solidement ancrée au CERN le mois dernier. Le Conseil du CERN s'est réuni à distance du 14 au 18 juin, et a pris des décisions importantes pour l'avenir de l'Organisation. J'aimerais vous parler de deux d'entre elles : l'approbation du plan à moyen terme pour la période 2022-2026, et la définition des principaux éléments à fournir et grandes étapes pour l'étude de faisabilité du Futur collisionneur circulaire (FCC), avec la mise en place de la structure organisationnelle pour ladite étude.

L'approbation unanime du plan à moyen terme représente un soutien sans faille de la part du Conseil au travail réalisé au CERN et un engagement en faveur de la viabilité à long terme du Laboratoire. Environ 60 % des ressources prévues dans le plan à moyen terme seront investies directement dans la science, le reste étant consacré en grande partie à la maintenance et à la rénovation de notre infrastructure technique et générale. Cela permettra à la communauté mondiale du CERN de bénéficier d’un bon environnement de travail et d’un niveau de service élevé.

En approuvant la structure organisationnelle proposée pour l'étude de faisabilité du FCC, le Conseil a corroboré la mise à jour 2020 de la stratégie européenne pour la physique des particules. L'étude de faisabilité se poursuivra jusqu'en 2025. Les résultats seront présentés dans le rapport sur l'étude de faisabilité, lequel servira de base pour la prochaine mise à jour de la stratégie. À ce jour, environ 150 instituts du monde entier participent à cette étude, qui est coordonnée par le CERN. Le FCC étant un projet ambitieux de grande envergure, le Conseil s'est positionné en tant qu'organe ayant la maîtrise de l'étude, tandis qu'un Comité de pilotage, un Comité de collaboration et un Comité consultatif scientifique superviseront la réalisation des activités ou donneront des avis. Un Groupe de coordination, présidé par le responsable de l'étude, coordonnera différents lots de travaux axés sur six domaines thématiques, qu'il s'agisse du développement de technologies pour les accélérateurs et les détecteurs, ou des défis posés sur les plans administratif et géologique par la construction d'un tunnel de 100 km dans la région de Genève. Les partenaires souhaitant potentiellement apporter des ressources importantes à un futur collisionneur circulaire au CERN seront invités à prendre part aux sessions du Conseil consacrées au FCC.

Les principaux éléments à fournir et grandes étapes pour l'étude de faisabilité du Futur collisionneur circulaire s'articulent autour de deux axes : financier et technique. Sur le plan technique, la décision concernant la localisation optimale de l'anneau sera prise à la mi-2022 en se fondant sur des études géologiques et les emplacements des zones de surface. Des études détaillées des zones recensées comme présentant des difficultés sur le plan géologique seront ensuite réalisées de la mi-2023 à la mi-2025. Une conception mise à jour sera présentée, et un examen de mi-parcours sera réalisé, en 2023.

Parallèlement, une étude de faisabilité financière permettra de définir, d'ici à la fin 2021, un profil de dépenses, et le calcul des coûts du projet sera examiné par un comité d'experts externes en 2023 et 2025. Le modèle de financement, y compris le recensement de possibles contributions hors budget du CERN, pour la première phase du projet (tunnel et collisionneur électron-positon - FCC-ee), sera présenté d'ici à la fin 2025.

Le Conseil a également félicité le CERN et sa communauté pour les grandes réalisations accomplies dans le cadre du programme scientifique, ainsi que pour toutes les activités menées par le Laboratoire en ces temps difficiles. J'aimerais remercier nos États membres et États membres associés de leur confiance et de leur soutien ; avec 95,6 % des contributions au budget 2021 du CERN déjà reçues au moment de la session de juin du Conseil, c'est une grande marque de confiance envers le CERN qui nous est témoignée. Vous trouverez plus d'informations dans les présentations données par les membres du Directoire lors de la réunion qui s’est déroulée en ligne avec le personnel le 22 juin.

Other news