ALICE décerne son prix pour la meilleure thèse de doctorat

Une fois par an, la collaboration ALICE récompense les meilleures thèses de doctorat, sélectionnées sur la base de l’excellence des résultats obtenus, de la qualité du manuscrit et de l'importance de la contribution à la collaboration.

Toutes les thèses étaient d'excellente qualité, mais celle de Jonatan Adolfsson, de l'Université de Lund (Suède), intitulée « Study of Ξ-Hadron Correlations in pp Collisions at √s = 13 TeV Using the ALICE Detector », a retenu tout particulièrement l'attention du comité de sélection 2021, qui a finalement décidé à l'unanimité de lui décerner le prix de la meilleure thèse. Le prix a été remis lundi 28 juin, lors d'une session spéciale dans le cadre de la semaine « ALICE ». Jonatan a reçu les félicitations de Luciano Musa, porte-parole d'ALICE, qui lui a remis le prix, de Silvia Masciocchi, présidente du Comité de collaboration, ainsi que de Giuseppe Bruno et Philippe Crochet, présidents du Comité des thèses. Il a ensuite brièvement présenté sa thèse.

À travers son travail, Jonatan a contribué aux premières mesures des coefficients de flux anisotrope dans les collisions Xe-Xe à √sNN = 5,44 TeV, à l'aide de la méthode des cumulants multi-particulaires (Phys. Lett. B784 (2018) 82). Son travail est axé sur les mécanismes à l'origine de l'augmentation de l'étrangeté, qui est l'une des signatures historiques du plasma quark-gluon. Jonatan a développé une nouvelle stratégie pour étudier la corrélation angulaire entre l'hypéron xi (Ξ) et divers hadrons : pions, kaons, protons, lambdas ainsi que xis. Il était également chargé de tester les puces de lecture SAMPA, utilisées pour la chambre à projection temporelle (TPC) d'ALICE et la mise à niveau de la chambre à muons en prévision de la troisième période d'exploitation du LHC et au-delà.

Vous pouvez lire la thèse de Jonatan ici.

Other news