Garder les liens aussi à travers un livre

Jun 29, 2018

CERN Alumni, Marilena Streit Bianchi
Au CERN de 1969 à 2010, dans différents départements et rôles, y compris le Transfer de Technologie. Retraitée depuis Mars 2010.
Aujourd’hui : écrivaine, éditrice, curatrice d’art, et agent de communication...

 

Marilena Streit Bianchi a été une pionnière tout au long de sa carrière. Avec son PhD en biologie, elle est arrivée au CERN, d’Italie, en 1969 afin d’étudier les effects biologiques des faisceaux de particules accélérées. Ces années-là, au CERN, D. Townsend et A. Jeavons étaient en train de lancer le développement de l’innovante technologie PET (Positron Emission Tomography) et Marilena, une des rares femmes parmi de nombreux scientifiques hommes, était impliquée. Pendant la construction du LHC, elle fut responsable de la section de Transfert de Technologie au CERN. Aujourd’hui elle est membre honoraire sénior du CERN et très activement engagée dans de nombreuses initiatives, en particulier auprès de Nairucu-Arts, une organisation à but non lucratif au Mozambique, pour laquelle elle est en charge de la communication et des expositions. 

Les liens entre Marilena et le CERN ne se sont pas interrompus avec son départ à la retraite et ce qui en témoigne le mieux sont les livres traitants de l’Organisation dont Marilena a été l’éditrice ou auxquels elle a contribué.  Le succès le plus récent de Marilena est le livre intitulé « CERN, La Science qui rapproche les cultures ». « Avec ce livre, explique-t-elle, je voulais mettre en lumière le fait que le CERN n’est pas uniquement un laboratoire de physique où de nouvelles particules sont découvertes, mais une grande organisation multi culturelle et un vrai creuset de diversité des compétences et d’humanité. »

Le livre inclut des contributions de l’ancien Directeur Général Rolf Heuer, du chef de projet HL-LHC, Lucio Rossi, et de beaucoup d’autres scientifiques et membres de la direction du CERN. « Il s’agit vraiment de contenus personnels, décrit Marilena. Les auteurs ont écrit sur leur travail et leur propre champ d’activité et comment ils ont chacun contribué à la mission fondamentale du CERN. Je suis vraiment très reconnaissante pour leur travail ».

La passion de Marilena pour l'art (elle est aussi organisatrice d'expositions d'ARSCIENCA, l'Association Internationale des Sciences et des Arts) est également reflétée dans le livre qui contient des illustrations de l’artiste Mozambicain Justino António Cardoso, un des artistes impliqués dans le projet Nairucu-Arts, qui offre des opportunités de développement artistique dans la région reculée de Nampula. « Justino n’avait jamais eu de contact avec la physique ou avec des physiciens avant de venir au CERN, se rappelle-t-elle. C’était la première fois qu’il quittait son pays. Il se rappellera toute sa vie cette semaine au CERN. » 

Le livre est distribué gratuitement en anglais, français, italien et portugais, sous licence CC BV. Il sera bientôt disponible aussi en espagnol et allemand.
 


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.