Soif de science en été

Aug 24, 2018

Antonella del Rosso, au CERN depuis 1992.
Antonella a commencé sa carrière dans la recherche (avec l'expérience NA48) puis s'est orientée vers sa passion, la communication sur la science. Aujourd'hui elle estr chargée de communication pour CERN Alumni.

Après de nombreux étés à me demander quelles étaient les meilleures options pour garder mes enfants occupés, j’ai finalement décidé, cet été, qu’il était temps de recharger mes propres batteries. Et, par batteries, je veux dire “mes neurones”: j’avais besoin de redécouvrir ce sentiment très spécial, omniprésent dans de rares endroits au monde où les nouvelles générations élaborent leur vision du futur de notre planète. 
Un de ces endroits est le CERN à Genève, où j’ai la chance de travailler. Mais il y a d’autres telles destinations dans le monde et l’une d’entre elles, privilégiée, est Boston aux Etats Unis. Là-bas, la concentration d’universités et de penseurs du monde de demain est tout simplement formidable. Vous y trouvez des campus d’étudiants partout dans la ville, chacun avec ses spécificités et sa spécialité de recherche. Harvard, un campus complètement libre d’accès, vous accueille avec son histoire et sa fierté d’être “l’Université”. Un ancien membre de la faculté de Harvard m’a dit fièrement que “…le simple fait d’avoir une adresse mail de Harvard vous ouvre plus de portes que des années d’études dans la majorité des universités du monde… ». 

Mais c’est au MIT que j’ai eu la possibilité de m’immerger complètement et de respirer l’air de la recherche et de l’expérimentation.  J’ai vu des étudiants, armés de drôle d’engins électroniques qu’ils avaient fabriqués, occupés à mesurer “quelque chose” sur le campus. Pour commencer, je n’osais pas les questionner mais la curiosité a pris le dessus et un jeune étudiant m’a expliqué que lui et ses amis testaient un algorithme pour prédire le flux de visiteurs dans les couloirs et partout sur le campus. Ils s’amusaient simplement, bien sûr, pendant cette période estivale. 
Au MIT j’ai passé des heures à me promener dans les couloirs (savez-vous que, au MIT, 50 bâtiments sont interconnectés par un réseau de tunnels et de passerelles?), à regarder les noms sur les portes, à jeter un coup d’œil curieux dans les laboratoires (oui, vous pouvez regarder à l’intérieur des laboratoires!), à lire les panneaux d’affichage sur les murs et à la cafeteria. Le labyrinthe de couloirs, de bureaux, de laboratoires, de bâtiments m’a fait penser que, la prochaine fois que des visiteurs au CERN se plaignent de ne pas trouver leur chemin, je leur montrerai une carte du MIT! 

À Boston, j’ai eu l’occasion de discuter avec de nombreuses personnes sur l’intelligence artificielle (AI) et ses principales facettes: de l’intelligence artificielle humanoïde aux boîtes intelligentes développées par l’industrie, qui peuvent dire votre âge à partir d’une simple photographie (un exercice que je ne recommande surtout pas !).  Et, si la bibliothèque de Boston, avec son histoire, vous ramène quelques siècles en arrière, toutes les discussions informelles que j’ai eues avec mes contacts m’ont fait réaliser qu’ils vivent déjà dans le futur.  Ce qui est le présent pour nous, est déjà un passé lointain pour eux. Mes neurones étaient complètement rechargés simplement en respirant cet air et je suis sûre que dans 5 ans, j’écrirai quelque part : « Oui je connais cet équipement, j’en ai parlé avec le développeur quand j’ai visité Boston en 2018 » !
Ce qui, bien sûr, me rappelle mon premier été au CERN, lorsque j’ai écouté une présentation de Tim Berners-Lee sur le Web dans l’auditorium principal du CERN, bondé.  En effet, au CERN nous croyons aussi à ce que disent les panneaux géants du hall dl'entrée principale du MIT, l'innovation,  la passion, la recherche et l'éducation peuvent construire un monde meilleur! 

 J’imagine que beaucoup de lecteurs auront des souvenirs semblables et que vous êtes nombreux à travailler à Boston ou dans d’autres endroits tout aussi inspirants. Et vous, que faîtes-vous pour étancher votre soif de science pendant l’été ? 

*) Cet article est illustré par un montage photo des quatre coins de l’entrée principale du MIT. Sur les posters géants, on peut lire: Innovation, Passion, Recherche et Éducation pour un monde meilleur. 


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.